< Retour à la liste des projets financés

RestHAlp, Restauration écologique d’habitats dans les Alpes

Statut du projet

terminé

Thématique

BIODIVERSITÉ

Date de début des activités

25/04/2017

Localisation

Savoie, Hautes-Alpes, Vallée d’Aoste

Résumé

La dégradation de l’habitat dans les aires protégées, suite aux pressions anthropomorphiques ou à la diffusion d’espèces invasives, est un problème commun aux deux versants des Alpes.

Le projet RestHAlp, qui associe responsables des aires protégées et centres de recherche, a comme objectif la restauration écologique des habitats et la promotion de services éco-systémiques (régulation des eaux, stockage du carbone, production de fourrage et de miel, secteur des loisirs,…) concernant 16 sites dans 8 aires protégées dont 10 font aussi l’objet d'une restauration écologique.

La reconstitution de la flore typique des habitats doit être assurée par la lutte contre les espèces envahissantes, qui constituent une des principales menaces à la biodiversité et à l’intégrité de l’habitat, et par l’utilisation des graines sauvages dans chaque opération de réensemencement.

Une mécanisation innovante et spécifique ainsi que des méthodes pour définir les objectifs de restauration et l’évaluation des services écosystémiques sont développées.

Une attention particulière est dédiée à la communication auprès des organismes directement impliqués dans la gestion du territoire (Parcs et réserves naturelles, administrateurs, professionnels et entreprises vertes) et dans la promotion des sciences participatives (citizen science) à travers la réalisation d’une application pour smartphone qui associe la population des régions intéressées dans la lutte contre les espèces exotiques invasives.

 

Bénéficiaires

Chef de file

Institut Agricole Régional - IAR

Autres bénéficiaires

Institut de recherche scientifique et technique sur l’environnement et l’agriculture – IRSTEA

Conservatoire Botanique National Alpin - CBNA

Conservatoire d’Espaces Naturels Savoie – CEN Savoie

Parco Nazionale Gran Paradiso – PNGP

Région Autonome Vallée d'Aoste – Assessorat de l'Environnement, Ressources Naturelles et Corps Forestier – RAVA

Contacter le chef de file du projet

Institut Agricole Régional - IAR

Chiffres clés :

 

Budget total

Budget FEDER

Contreparties

ITALIE

763 300

648 805

114 495

FRANCE

609 450

518 032

91 417,50

TOTAL

1 372 750€

1 166 837,50

205 912,50

Activités, impacts, résultats :  

Le projet RestHAlp visait à:

  • Restaurer l’habitat dégradé dans les sites d’intérêts communautaires
  • Freiner la diffusion d’espèces exotiques envahissantes
  • Associer les citoyens dans la conservation et dans la valorisation des habitats
  • Pour arriver à ces résultats, le projet a conduit à la définition d'une méthodologie et à l'acquisition de données issues du terrain. Une base de données accessible au public a ensuite été créée et, dans les zones d’activité, les espèces exotiques envahissantes ont été recensées tandis que les habitats d'intérêt communautaire, potentiellement des zones semi-sauvages pour la préservation, ont été cartographiés.
  • Des protocoles, des plans de suivi et de bonnes pratiques pour la gestion des parcs naturels, réserves naturelles et autres aires naturelles d’intérêt européen ont également été définis lors du projet. 
  • Pour une plus importante implication de la population, des chantiers-évènements ont été réalisés, une application pour smartphone a été créée pour le contrôle des espèces invasives (application AlienAlp) et des évènements de communication sur les services écosystémiques et sur les actions de restauration écologique ont été mise en place.

Les réalisations du projet sont accessibles sur la base de données du programme ALCOTRA.

 

Temps forts du projet

27 Aoû 2017

ASPIRE: Une méthode pour évaluer le succès de restauration écologique

Le projet a présenté une affiche sur la méthodologie ASPIRE lors du Congrès Mondial sur la restauration écologique à Foz de Iguassù au Brésil, devant un public de chercheurs, gestionnaires et représentants de politique internationale.

De plus, le projet a perfectionné la méthodologie ASPIRE grâce à l’intégration du software R-stat et de l’application web Shiny.

 

01 oct 2017

A la recherche du Séneçon du Cap

L’automne est le meilleur moment pour repérer le Séneçon du Cap (Senecio inaequidens), espèce exotique envahissantes, dont le pollen contient des molécules toxiques pour la santé humaine et animale.

01 avr 2018

Reprise des relevés sur les espèces exotiques envahissantes

Avec l’arrivée de la belle saison, les relevés sur la diffusion des expèces exotiques envahissantes plus problématiques reprennent. En particulier, le projet se concentre sur la Renouée du Japon (Reynoutria bohemica) qui forment un peuplement très dense, étouffant les fleurs autochtones et laissant peu de zone de terrains nu en proie à l’érosion.  

07 juin 2018

Comment mesurer les services écosystémiques fournis dans les aires humides ?

Les partenaires italiens et français sont à l’oeuvre dans les aires humides du Pra Suppiaz (Parc National Gran Paradiso, Cogne, Italie) per débattre sur les instruments les plus adaptés à quantifier les services écosystémiques fournis par les flux hydriques.

01 Juil 2018

Début de la récolte des semances d'origine locale per la restauration écologique

Récolte des semis spontanée dans les aires humides de Villaroux à Saint-Hélène-du-lac (France)

Retrouvez la vidéo ICI

 

01 Aoû 2018

La récolte des semance d'origine locale pour la restauration continue

Dans les aires protégées Les Îles di Saint-Marcel (Italie) et du Parc National Gran Paradiso (Valsavarenche, Italie), le projet récolte les semis spontanés des prés grâce à la brosseuse. Ces semis permettront de restaurer des zones dégradées à l’intérieur des mêmes Sites d’Importance Communautaire.

20 juin 2024

SER Europe Conference 2018

Le projet participe à la conférence européenne « Restoration in the Era of Climate Change », tenue à Reykjavik (Islande)

 

03 déc 2018

Séminaire "Les plantes exotiques envahissantes et les risques pour l'apiculture"

Le projet RestHalp informe les apiculteurs des risques dérivants de la diffusion de certaines espèces exotiques envahissantes et, avec une application, les implique dans la signalation.

11 fév 2019

Séminaire sur les services écosystémiques dans les aires protégées

Les partenaires du projet RestHAlp organisent un séminaire sur les Services Ecosystémiques (SE) destiné aux gestionnaires des aires protégés : fonctions des SE, évaluation des SE, cas d’études.

Pour en savoir plus, cliquez sur la page dédiée au séminaire!

11 avr 2019

Conférence Zones humides et biodiversité

Le projet participe à la conférence et présente l’activité menée dans le cadre de la réhabilitation des zones humides protégées en Vallée d’Aoste. Pour plus d’informations, consultez l’affiche.

01 juin 2019

L'application permettant de freiner l'invasion des plantes exotiques est disponible !

Le projet a développé l'application pour ​smartphone​ AlienAlp​, grâce à laquelle la population sera directement impliquée dans la signalisation des espèces exotiques envahissantes les plus dangereuses et contribuera à en freiner l'avancée.

Pour télécharger l'​app​: taper "AlienAlp" sur PlayStore ou sur App Store.

04 Juil 2019

RestHalp entre dans la plateforme "multistakeholder" pour la gestion durable de diversité dans l'Espace Alpin

Le projet a été invité à partager son expérience à l'atelier "Promouvoir la diversité agricole et animal dans l'Espace Alpin" qui s'est tenu au Parc régional de l'Adamello (Cevo, BS).

Le séminaire/laboratoire a proposé de faciliter l'échange entre les sujets appartenants aux réseaux transnationaux qui s'occupent de la promotion de l'agrobiodiversité comme élément fondamental à la continuité de l'activité humaine dans le système alpin, de stratégie d'adaptation aux changements climatiques et de conservation des écosystèmes alpins.

Plus d'informations sur le séminaire/laboratoire

21 nov 2019

Plantes exotiques envahissantes: Connaissance, prévention, contrôle

Conférence organisée par l'Institut agricole régional d'Aoste. Le programme de la rencontre, ouverte à tous de 17:00 à 19:00, est indiqué ci-dessous.

Les Plantes exotiques envahissantes sont l'une des causes principales de l’appauvrissement de la biodiversité végétale ; en outre elles peuvent causer de graves dommages à la santé humaine, aux animaux, aux productions agricoles et aux infrastructures.

 

24 nov 2020

Webinaire final de restitution

Webinaire qui présentera les résultats du projet RestHalp

10h30-12h : Les services ecosystémiques

14h-16h30 : Restauration des habitats naturels

retrouvez ici les présentations du webinaire