Lancement de “Cœur’Alp”, pour une montagne intelligente et durable

publiée le 29.01.2019

La journée inaugurale à Bardonecchia, le 22 janvier dernier

Une montagne durable et intelligente : c’est l’objectif ambitieux de « Cœur’Alp », le plan intégré territorial (PITER) financé par Interreg ALCOTRA 2014-2020 qui a été présenté le mardi 22 janvier, au Palazzo delle Feste de Bardonecchia.

Le plan, qui a reçu un financement FEDER (Fonds de Développement Régional) de plus de 7 millions d’euro, propose de faire de la montagne une destination intelligente, accessible et attractive pour les nouveaux résidents, pour les entreprises et pour les touristes, en garantissant une qualité de vie élevée pour ceux qui vivent dans les Hautes Vallées et en réduisant le risque qu’elles ne se transforment en simples lieux de transit. Il est basé sur quatre thèmes : innovation entrepreneuriale dédiée au tourisme de montagne, résilience entendue comme prévention des risques naturels, mobilité durable et inclusion sociale.

Anna Merlin, conseillère de la Ville métropolitaine de Turin et déléguée aux projets européens, a souligné l’importance d’un travail qui naît « du bas »  et qui veut constituer un trait d’union indispensable entre ville et montagne : «Cœur’Alp prend pour point de départ l’hypothèse selon laquelle les montagnes sont une ressource immense sous tous points de vue, et que leur revitalisation -économique et sociale- est une façon de penser le développement de manière innovante, qui ne concentre pas le bien-être dans les grands centres urbains et proches des grandes entreprises comme c’est le cas traditionnellement, mais qui imagine un réseau fait de nœuds de même importance, indépendamment des dimensions et des concentrations, tous capables de produire des opportunités et du bien-être ». Dans les interventions de Jean-Claude Raffin, maire de Modane, Ermanno Marocco, assesseur de l’Unione montana del Pinerolese, Maurizio Beria d’Argentine, maire de Sauze di Cesana e Guy Hermitte, vice-président de la Communauté de communes du Briançonnais, a fortement été reconnu le travail exécuté en presque vingt ans par l’association Conferenza delle Alpi, qui a jeté les bases d’une confrontation transfrontalière sereine et qui contribuera à faire en sorte que le PITER ait un réel impact sur les territoires concernés.

La matinée s’est poursuivie avec un focus sur les projets simples : la Ville métropolitaine de Turin est le chef de file du projet Cœur solidaire, qui vise à affronter le problème de la mobilité sociale en développant des services à la demande et en expérimentant des solutions pour les personnes les plus isolées comme les assistants et les lieux partagés ; et de Cœur Résilient, qui intervient dans le cadre de la sécurité du territoire et de la capacité à connaitre les risques et les empêcher à l’intérieur de la communauté résidente, des entrepreneurs touristiques aux étudiants. De son côté, Cœur Innovant se concentre sur les entreprises touristiques auxquelles il entend mettre à disposition des instruments innovants ; enfin Cœur’Alp mobilité vise à encourager une mobilité durable et connectée à travers l’expérimentation des services à la demande et partagés aujourd’hui à disposition.

Coeur'Alp, financé dans le cadre de l'appel à manifestation pour la présentation de candidatures pour la constitution des Plans Intégrés Territoriaux (PITER), concerne le territoire compris entre les Unioni montane Comuni olimpici Via Lattea et la Haute Vallée de Suse, Val de Suse, Val Sangone, Pignerol, Val Cluson et Germanasca. Ce Plan est porté par le Syndicat Pays de Maurienne, et affiche un grand nombre de partenaires : la Communauté de Communes du Briançonnais, des Pays des Ecrins, de Porte de Maurienne, de Maurienne Galibier pour la France, et la Ville métropolitaine de Turin, la ville de Pignerol, Gal escarton vallées vaudoises, Unioncoop, Cna du côté italien.