À LA DÉCOUVERTE DES TRACES DE L’HUMANITÉ DE LA PRÉHISTOIRE AU MOYEN ÂGE DANS LES ALPES DU SUD

publiée le 31.05.2017

C’EST AUJOURD’HUI QUE DEMARRE LE PROJET TRA[CE]S

Aujourd’hui, mercredi 31 mai, a lieu l’inauguration de TRA[ce]S – Transmettre la Recherche Archéologique dans les Alpes du Sud, projet financé dans le cadre du second appel à projets du Programme Européen de Coopération Transfrontalière entre la France et l’Italie Interreg V-A Francia-Italia (ALCOTRA). Ce projet a été elaboré avec l’aide scientifique de la Direction de l’archéologie du Piémont, de la Région Provence-Alpes-Côte d’Azur et du Département des Etudes historiques de l’Université de Turin. Le lancement a lieu au cours d’une grande réunion à la commune de Bene Vagienna (Cuneo).

Le projet intervient sur la région des Alpes qui s’étend sur la province de Cuneo et le département des Alpes-de-Haute-Provence. Il propose de construire un réseau des plus importants sites archéologiques de la Préhistoire au Moyen Âge présents sur le territoire transfrontalier, dans une vue d’ensemble dont le fil conducteur est le rapport millénaire entre l’homme et le paysage.

L’objectif général est de définir une offre touristique commune pour tout le territoire concerné, dont la richesse historique et culturelle attire un nombre toujours plus important de visiteurs. Dans ce sens, le projet répond à une exigence de visibilité mise en lumière en premier lieu par les communautés locales.

Le premier objectif spécifique consiste à mettre en place des relations stables entre les professionnels du secteur des deux versants, selon une approche fortement orientée sur l’innovation, qui permet un échange efficace des méthodes et connaissances, dont pourront bénéficier les administrations mais également le grand public et les étudiants.

Le second objectif spécifique propose d’améliorer la conservation des biens archéologiques présents sur le territoire, alors que le troisième se concentre sur la création d’une offre touristique de qualité et indépendante de la saisonnalité, permettant de générer des retombées économiques positives sur la région frontalière des Alpes, tout en respectant le patrimoine archéologique. Par ailleurs, toutes les interventions seront structurées de manière à garantir la plus grande accessibilité des sites aux personnes âgées et handicapées.

De nombreux partenaires collaborent à ce projet : du côté italien, la commune de Bene Vagienna (chef de file), la commune de Cuneo, la commune de Chiusa di Pesio, la commune de Castiglione Saluzzo, l’Union des communes de Fossanese et l’entité de gestion des aires protégées des Alpes Maritimes, tandis que du côté français participent le Conseil départemental des Alpes-de-Haute-Provence, la commune de Digne-les-Bains et la commune de Castellane.

Le budget total pour ce projet de l’Axe III, Attractivité du Territoire, est de 2.800.000 € et sa durée est de trois ans.

TÉLÉCHARGEZ ICI :

Le communiqué de presse 

LE programme

LEs cartes